JOSÉ ANGEL MAÑAS

Originaire de Madrid, José Angel Mañas a suivi des cours d’histoire contemporaine en Espagne, en Angleterre puis en France. En 1994, du haut de ses vingt ans, il est finaliste du prix Nadal pour son premier roman, Historias del Kronen. Il est alors propulsé sur le devant de la scène littéraire et devient ainsi la référence incontournable de la littérature espagnole des années 90. Depuis, il a écrit six romans, dont deux ont été adaptés au cinéma en Espagne.
En France, le réalisateur Patrick Bouchitey a adapté son roman Je suis un écrivain frustré (Métailié, 1998), sous le titre Imposture. Le film a été sélectionné par la Semaine de la Critique, au Festival de Cannes. Dans ce roman, José Angel Mañas mêle drame psychologique, thriller, et horreur, sans oublier pour autant d’être empreint d’humour. Il propose une peinture satyrique, ironique et parfois sauvage du monde de la littérature et de l’édition.
En 2001, nous avons reçu l’auteur à Cognac dans le cadre d’une résidence d’écriture.
Nous l’avons invité à nouveau en 2005, lors de l’édition « Vivre l’Europe » qui mettait le Portugal à l’honneur. José Angel Mañas y présentait La ville disjonktée (Métailié, 2003), son sixième roman. Son écriture y est brutale, rythmée, délirante, explosive. Il y décrit une jeunesse espagnole contemporaine dont l’univers valse entre le sexe, la drogue, les bars. Un roman caractérisé par son réalisme frappant, et dont la violence devient fascinante.
Bibliographie
L’Affaire Karen, Métailié, 2008 – traduit de l’espagnol par Jean-François Carcelen et Jean Vila
La Ville disjonktée, Métailié, 2003 – traduit de l’espagnol par Jean-François Carcelen et Jean Vila
Je suis un écrivain frustré, Métailié, 1998 – traduit de l’espagnol par Jean-François Carcelen

Informations complémentaires

Ordre alphabétique

Année

, ,

Pays

Partager

Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur email