EDUARDO MANET

Né à Cuba en 1930, Eduardo Manet a parcouru l’Europe de 1952 à 1960. Il s’est ensuite installé en France, dont il est citoyen depuis 1979.
Durant son premier séjour européen, il écrit trois pièces de théâtre en espagnol et un roman en français, Les Étrangers dans la ville (Julliard, dont la réédition numérique est sortie en 2019). De retour à Cuba en 1960, il devient Directeur Général du Centre Dramatique cubain, ainsi que réalisateur et scénariste à l’Institut du Cinéma cubain au sein duquel il réalisera 4 longs métrages et 6 courts métrages. Il a obtenu le Prix Interallié en 1996 pour Rhapsodie cubaine (Grasset, 1996), puis le Prix du Roman d’Évasion en 1999 pour D’amour et d’exil (Grasset, 1999).
Eduardo Manet raconte tendrement, dans ses romans, l’amour double qu’il porte à ses deux pays : la France pays de cœur et Cuba, pays natal. Après Mes années Cuba (Grasset, 2004), il évoque ses « années Paris » dans Un Cubain à Paris (Archipel, 2009). Une éducation sentimentale et littéraire, mais aussi une énigme : « Suis-je un Français d’origine cubaine, ou un Cubain devenu français ? »
Bibliographie sélective
Les Trois frères Castro, Robert Laffont, 2011
La Maîtresse du commandant Castro, Robert Laffont, 2010
Un Cubain à Paris, Archipel, 2009 – rééd. Robert Laffont, 2013
La Conquistadora, Robert Laffont, 2006 – rééd. Points, 2009
Ma vie de Jésus, Grasset, 2005
Mes années Cuba, Grasset, 2004
La Sagesse du singe, Grasset, 2001
D’Amour et d’exil, Grasset, 1999
Rhapsodie cubaine, Grasset, 1996
Habanera, Flammarion, 1994
L’Île du Lézard vert, Flammarion, 1992 – rééd. Points, 2009

Informations complémentaires

Partager

Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur twitter
Partager sur email