COLUM MCCANN

Né dans la banlieue de Dublin en 1965, aujourd’hui habitant à New York, Colum McCann travaille d’abord comme journaliste dans la presse irlandaise. Pour commencer, il fait ses premières armes en recevant le prix du jeune journaliste de l’année. Prix récompensant son travail sur le sort des femmes battues de Dublin. Il s’embarque ensuite pour un tour des États-Unis et raconte cette expérience dans Sisters. Un premier récit réussi puisqu’avec, il remporte deux prix. Le prestigieux Prix de littérature irlandaise Hennessy, et le New Writer of the Year en 1992.
Il est ensuite salué unanimement par la critique et le public et devient une des nouvelles voix les plus prometteuses de sa génération. Ses deux premiers romans Le Chant du coyote (éditions 10/18, 1998) et Les saisons de la nuit (éditions 10/18, 2000), sont très bien accueillis en Irlande et à l’international.
New York inspire Colum McCann, et lui donne le désir d’écrire davantage sur la partie étouffée de la grosse pomme. Les saisons de la nuit est sans doute « le premier vrai roman consacré aux sans-abri. À ceux qui vivent au-dessous et à l’écart de la cité prospère. On sent que Colum McCann a fréquenté ces lieux-là. Dans une langue qui procure un plaisir presque physique, il évoque avec une rare puissance ce présent qui empeste et ce passé qui oppresse« . Frank McCourt, auteur du célère roman Les Cendres d’Angela.

Colum McCann et LEC :

Enfin, son cinquième roman, Et que le vaste monde poursuive sa course folle (éditions 10/18, 2010), est salué par la presse internationale. Le romancier irlando-américain reçoit le prix du Meilleur livre de l’année (Magazine Lire) 2009. Puis le prestigieux National Book Award 2009. Il est lauréat du prix littéraire du Festival du cinéma américain de Deauville. Pour finir, il est en compétition pour le Prix Jean Monnet de littérature européenne 2010.
 

Informations complémentaires

Partager

Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur twitter
Partager sur email