YANN QUEFFÉLEC

En 1978, Yann Queffélec décide de se consacrer à l’écriture après une rencontre inopinée avec l’éditrice Françoise Verny. Il entame sa carrière d’écrivain en éditant à 32 ans une biographie de Béla Bartók. Son roman Les Noces barbares est couronné du prix Goncourt en 1985. Depuis, ce breton publie de manière assez régulière. Ses personnages sont bien souvent des écorchés vifs.
Mieux que personne, Yann Queffélec sait manier l’écriture comme un poinçon, en vue de descendre jusqu’aux tréfonds de la nature humaine, de remuer les pulsions primitives et les démons qui agitent tous les cœurs. Il a également signé les paroles d’un album de Pierre Bachelet.

Yann Queffélec au LEC Festival :

L’auteur breton se rend une première fois au festival de Littératures Européennes Cognac en 1996. Son roman Et la force d’aimer, paru aux éditions Grasset, est présenté. Un roman noir de séduction mélancolique qui correspond parfaitement au thème abordé cette année : l’Italie et la séduction. L’écrivain revient une seconde fois en 2006, pour l’édition Esprit d’Europe, l’Irlande à l’honneur. À l’occasion de cette édition il aborde Mineure (Michel Lafon, 2006), un roman frémissant et sensuel mais pudique et sage.

Informations complémentaires

Partager

Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur twitter
Partager sur email