SPÖJMAÏ ZARIÂB

Née en 1949 à Kaboul, Spöjmaï Zariâb commence à publier ses nouvelles à l’âge de 17 ans. Formée à la Faculté des Lettres et à l’école des Beaux-Arts de Kaboul, elle fuit l’oppression soviétique en 1991 et s’exile avec son mari à Montpellier.
Confrontée à l’exil, l’écrivaine-voyageuse tente quotidiennement le grand écart entre ici et là-bas, l’avenir et le passé, la création littéraire et les tâches domestiques. Il s’en ressent dans ses œuvres littéraires ce tiraillement entre sa vie en Afghanistan, sous l’occupation communiste des soviétiques. Puis sa vie, en France, à Paris.
Le journaliste de Libération, Jean-Pierre Perrin, écrivait d’elle dans sa critique de Kafka en Afghanistan, qu’elle est « assurément une magicienne » !
 

Spöjmaï Zariâb au LEC Festival : 

L’autrice était présente en 2002 lors de l’édition Désirs d’Europe : l’Italie à l’honneur. Elle présentait son dernier roman en date : La Plaine de Caïn, paru aux éditions de L’Aube. Lequel retrace des sortes de cauchemars à la limite du fantastique. Des écrits sur les liens entre la femme, la vie, la mort.
 

Bibliographie de l’autrice : 

Informations complémentaires

Partager

Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur twitter
Partager sur email