MASSIMO CARLOTTO

Né à Padoue en 1956, Massimo Carlotto fait son entrée sur la scène littéraire en 1995 avec le roman Il fuggiasco (Le Fugitif, non traduit en français), qui a obtenu le prix Giovedì en 1996. Il est l’auteur de romans, livres pour enfants, romans graphiques nouvelles, pièces de théâtre. Il est aussi scénariste pour le cinéma et la télévision. Écriture sobre, ironie froide, précision documentaire : dans A la fin d’un jour ennuyeux (Métailié, 2013), il nous plonge au cœur des trafics politico-mafieux de l’industrieuse Vénétie.

Informations complémentaires

Partager

Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur twitter
Partager sur email