LOLA LAFON

D’origine franco-russo-polonaise, élevée à Sofia, Bucarest et Paris, Lola Lafon se consacre tout d’abord à la danse. Puis, elle se tourne vers l’écriture. Son roman La petite communiste qui ne souriait jamais (Actes Sud, 2014), récompensé par plusieurs prix, imagine un dialogue entre l’autrice et la célèbre gymnaste Nadia Comăneci. Une autre façon de découvrir son parcours qui, dans la Roumanie des années 1980, vint bouleverser et émerveiller la planète entière. Un portrait d’une enfant qui devient femme, une belle méditation sur le corps et une réflexion sur l’idéologie communiste.

Lola Lafon au LEC Festival : 

Invitée en 2014, pour l’édition En avant ! Les Balkans, l’autrice présentait La petite communiste qui ne souriait jamais. Son roman fait d’ailleurs partie de la sélection du Prix Jean Monnet des Jeunes Européen·ne·s 2014.
 

Informations complémentaires

Partager

Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur twitter
Partager sur email