ANDRÉ LORANT

André Lorant est né en 1930 à Budapest dans une famille de la bourgeoisie aisée. En 1944, l’invasion de la Hongrie par l’Allemagne ne lui permet plus d’ignorer ses origines juives : sa famille est dépouillée de ses biens et porte l’étoile jaune. Après l’avènement du régime communiste, ce sont ses origines sociales qu’on ne lui pardonne pas. Déclaré  » ennemi de la classe ouvrière « , il est renvoyé en 1956 de l’université.
Il choisit alors l’exil, passe clandestinement la frontière, s’installe en France, et devient l’un des spécialistes de Balzac. Aujourd’hui, il est professeur émérite à Paris XII où il a enseigné la littérature comparée. En 1997, il décide de renouer avec sa jeunesse, mais le choc est trop fort. A chaque étape du pèlerinage, la nécessaire distance se mue en une sorte d’indifférence. C’est de retour à Paris, chez lui, devant sa page blanche, que l’émotion jaillit. Le Perroquet de Budapest est le récit de cette enfance revisitée.

Informations complémentaires

Partager

Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur twitter
Partager sur email