TASLIMA NASREEN

Née en 1962 dans l’actuel Bangladesh, Taslima Nasreen, médecin de formation, a très vite entamé une carrière littéraire et connu la notoriété grâce à ses poèmes, ses essais et ses éditoriaux engagés. En 1994, après la publication d’un article où elle critiquait le Coran puis celle de son livre, Lajja (La honte), elle a été l’objet d’une  » fatwa « , émise par des mollahs extrémistes et la condamnant à mort. Elle s’est alors exilée en Suède puis en France et de nouveau en Suède dont elle vient d’acquérir la citoyenneté. Elle y poursuit son œuvre, une œuvre qui ne cesse de dénoncer les conditions sociales à la fois des minorités et des femmes musulmanes.
Revenue clandestinement dans son pays en 1998 pour assister aux derniers instants de sa mère atteinte d’un cancer, elle a pu constater que la haine des mollahs à son égard n’avait fait que croître, nullement tempérée par l’attitude d’un gouvernement hostile aux réformes sociales.

Informations complémentaires

Partager

Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur twitter
Partager sur email