MORIS FAHRI

Né en Turquie, proche du parti communiste et du poète Nazim Hikmet, Moris Farhi a du mal à jongler entre ses origines et ses convictions. Pendant les années 50, il fuit la persécution dont il fait l’objet en Turquie et émigre à Londres. Il avoue plus tard avoue plus tard que c’était pour se fuir lui-même. Il devient scénariste pour la télévision et édite conjointement de nombreux romans et recueils de poésie.
En treize histoires, autour de héros juifs, musulmans, arméniens, poméraniens et turcs, à l’image de la diversité ethnique du pays, l’auteur dresse un portrait de la Turquie, vingt ans après la création de la république moderne, du début de la Seconde Guerre mondiale à la fin des années 1950.

Informations complémentaires

Partager

Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur twitter
Partager sur email