JAKOB ARJOUNI

En 1988, Jakob Arjouni débute sa carrière d’écrivain avec une première pièce de théâtre, Les garages. Suivront d’autres pièces de théâtre, radiophoniques, et des romans policiers, qui évoquent les préoccupations du monde urbain contemporain. Kemal Kayankaya, protagoniste récurrent, confronte ainsi le racisme et la xénophobie à Francfort, métropole cosmopolite dont est issu Jakob Arjouni. Café turc (1992) a été récompensé du prix du polar allemand.
Un ami, Fayard, 2000

Informations complémentaires

Partager

Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur twitter
Partager sur email