E…

Maria Efstathiadi

Née en 1949, Maria Efstathiadi a étudié les sciences politiques à Athènes et à Paris. Auteur de romans, de récits et de pièces de théâtre, elle est également la traductrice en grec de Marivaux, Huysmans, Pierre Klossowski, Erik Satie, Nathalie Sarraute, Marguerite Duras, Henri Michaux, Georges Bataille, Régis Jauffret….


François Emmanuel

Né à Fleurus en 1952, il est l’auteur d’une quinzaine de romans parmi lesquels La Passion SavinsenLa Question humaine qui a récemment été porté à l’écran et Regarde la vague publié au Seuil en 2007.


Stéphane Emond

Il a créé à la Rochelle la librairie Les Saisons. Pastorales de guerre, son premier livre, est un champ poignant, d’un homme jeune qui n’a connu aucune guerre mais se souvient du sacrifice des siens.


David Emton

Jérusalem : ville sainte, ville maudite. Depuis plus de mille ans, trois religions s’y entre-déchirent. Les guerres s’y succèdent. Les attentats s’y multiplient. Un homme, archéologue et franc-maçon, a découvert les racines du mal. Mais on ne croise pas impunément le chemin des Fils des Ténèbres. Dans ce thriller initiatique, Le secret de Dieu, le journaliste David Emton, avec ce premier roman, éclaire d’un jour nouveau l’histoire des religions et des hommes.


Mathias Enard

Né en 1972, Mathias Enard a étudié le persan et l’arabe et fait de longs séjours au Moyen-Orient. Il vit à Barcelone. Il a publié deux romans chez Actes Sud : La Perfection du tir (2003) et Remonter l’Orénoque (2005). Ainsi que chez Verticales : Bréviaire des artificiers (2007). En 2008, Actes Sud publie son roman Zone caractérisé par une seule phrase de 500 pages.
Mathias Enard anime plusieurs revues culturelles, et participe notamment au comité de rédaction de la revue Inculte à Paris.


Nicolas d'Estienne d'Orves

Nicolas d’Estienne d’Orves est critique musical au Figaro, à Classica, et chroniqueur au Figaroscope. Il est l’auteur de nouvelles, essais, romans. Les fidélités successives dresse une fresque qui suit deux frères, dont l’un est critique littéraire auprès du délicieux Lucien Rebatet. Lui-même petit-neveu d’un grand résistant, l’auteur nous livre une réflexion sur les ambiguïtés de certains double-jeux qui se voulaient courageux.