AUÐUR AVA ÓLAFSDÓTTIR

Explorant avec grâce les troublantes drôleries de l’inconstance humaine, Auður Ava Ólafsdóttir poursuit, depuis Rosa candida, une œuvre d’une grande finesse, qui lui a valu notamment le Nordic Council Literature Prize, la plus haute distinction décernée à un‧e écrivain‧e des cinq pays nordiques.
L’embellie, Zulma, 2012 – traduit de l’islandais par Catherine Eyjólfsson. Sélection du Prix Jean Monnet des Jeunes Européens 2013

Informations complémentaires

Partager

Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur twitter
Partager sur email