R…

Natasha Radojcic-Kane

Née en 1966 à Belgrade d’une mère musulmane et d’un père chrétien orthodoxe, Natasha Radojcic-Kane est aujourd’hui installée à New York. Retour, son premier roman, a obtenu en Italie le prestigieux Prix Grinzane Cavour 2004 du meilleur roman étranger contemporain et a reçu un exceptionnel accueil critique aux États-Unis. Elle raconte dans ce livre l’errance d’Halid, un soldat musulman incapable de réintégrer son village après le conflit en ex-Yougoslavie.


Vladan Radoman

Né en 1936 à Novi Sad en Serbie, médecin à Nice, Vladan Radoman est cofondateur de Médecins sans frontières et de Médecins du Monde. En 1963, il s’installe en France, où il doit recommencer sa médecine, son diplôme belgradois n’y étant pas reconnu.
En 1982, il sort son premier livre, Un pays en exil ; puis deux ans plus tard Le Ravin qui reçoit le prix Sainte-Beuve 1984. Auteur de La Ballade d’un yougo (2 tomes à la Série Noire en 2000), il signe avec ce douzième livre, Ma langue au chat (2003) , un étonnant roman historique dans le Monténégro du XIXe siècle, des tsars et des guerriers. Il quitte la France pour s’installer à Belgrade en 2004, où il continue à écrire des livres, mais en Serbe, cette fois-ci.


Tilman Rammstedt

Tilman Rammstedt est un jeune auteur contemporain aux multiples compétences : il a étudié la philosophie ainsi que la littérature à Edimburg, Tubingen et Berlin. Il est aussi compositeur pour un groupe de musique et musicien. Zones tabous est son premier livre, et il publie en 2008 le livre L’empereur de Chine. Ce texte « hautement comique » raconte l’histoire d’un grand-père qui n’a qu’un seul bras et qui se rend en Chine en voiture pour y mourir.


Mario Ramos

Mario Ramos est né en Belgique en 1958. Après des études supérieures de communication graphique où il découvre le travail de Saul Steinberg et de Tomi Ungerer, il travaille dans la publicité (affiches, couvertures, dessins). Puis vers 1992, il décide de se consacrer aux livres pour enfants, une de ses premières passions. Depuis son premier livre sorti en 1995, Le monde à l’envers, il n’a pas arrêté de produire de créer. Son travail consiste à raconter ses propres histoires en dessins. Dans ses albums, il nous livre son interprétation de la vie et aborde ses sujets avec humour et imagination.


Christoph Ransmayr

Né à Wels en 1954, Christoph Ransmayr s’impose dès la sortie de son premier roman, Les Effrois de la glace et des ténèbres (1984), comme un écrivain autrichien majeur et décide de se consacrer entièrement à la littérature.
Ses livres ont été traduits en plus de trente langues et lui ont valu de nombreux prix littéraires, dont le prestigieux Aristeion de l’Union européenne, le prix Franz Kafka, et plus récemment les prix Bertolt Brecht et Friedrich Hölderlin.

Prix Jean Monnet de Littérature européenne 2015 : Atlas d’un homme inquiet– Albin Michel – Traduit de l’allemand par Bernard Kreiss


Rascal

Rascal est né en Belgique en 1959. Autodidacte, il décide, après avoir travaillé dans la publicité, de se consacrer aux livres pour enfants. Auteur et illustrateur, il écrit aussi des histoires illustrées par d’autres : Emile Jaboul, Stéphane Girel.
Il vient d’obtenir avec Girel le Prix Sorcières Album 2003 avec Ami-Ami. Ses albums sont publiés par L’école des loisirs. Ambiguïté et cruauté sous-entendues, ils sont appréciés par les tout-petits comme par les plus grands. Il a reçu le Prix Québec-Wallonie-Bruxelles de littérature de jeunesse en 1997


Enrico Remmert

Originaire de Turin, Enrico Remmert est écrivain, scénariste, traducteur. Il collabore aussi à de nombreuses revues et réalise des courts métrages et des documentaires. Traduit en français par Nathalie Bauer aux éditions Philippe Rey, Petit art de la fuite nous embarque dans un voyage improbable du nord au sud de l’Italie en compagnie de trois trentenaires turinois. Dans ce récit à trois voix, servi par une écriture inventive, Enrico Remmert brosse avec justesse le tableau d’une jeunesse déboussolée mais avide de rêves. Entre humour et gravité, ironie mordante et poésie, un roman réjouissant !

Prix Jean Monnet des Jeunes Européens 2013 : Petit art de la fuite  – éd. Philippe Rey – Traduit de l’italien par Nathalie Bauer.


Philippe Renoncay

Peut-on transformer le passé ? Effacer les blessures et les hontes en réécrivant l’Histoire ? Deux amis longtemps liés s’étaient perdus de vue à la suite d’un accident bizarre. Si le temps a coulé, la blessure demeure. Des années plus tard, sollicité par la famille pour retrouver le premier mystérieusement disparu, le second entre de nouveau dans la vie de l’absent… Avec son cinquième roman, Le défaut du ciel, Philippe Renonçay déroule la quête d’un homme qui, en cherchant la vérité d’un autre, rencontrera celle de la guerre d’Indochine.


Catherine Rey

Catherine Rey est née à Saintes. Après avoir été professeur de Lettres à Bordeaux, elle vit depuis plusieurs années en Australie. Elle a précédemment publié trois romans et un récit : L’ami intime (1994), Les jours heureux (1995), Éloge de l’oubli et Lucy, comme les chiens (1996). Avec Ce que racontait Jones (2003), Catherine Rey poursuit avec entêtement et non sans violence l’exploration d’un univers aussi peu rassurant que l’eau qui dort.


Dominique Reynie

Professeur des Universités en science politique à l’Institut d’études politiques de Paris et Directeur de l’Observatoire interrégional du politique (CNRS-Sciences Po), Dominique Reynie est l’auteur d’articles et d’ouvrages consacrés à la philosophie politique, à la communication politique, à l’opinion publique et au comportement électoral. Depuis 2000, avec le soutien de la Fondation Robert Schuman, il est l’auteur, entre autres, d’une publication annuelle intitulée L’Opinion européenne aux Editions de La Table Ronde. Il est également consultant à Canal + /I-Télévision.


Sylvie Richter

Sylvie Richter est née en 1945 en République tchèque. Après l’invasion soviétique de 1968, elle a émigré en Italie et, depuis 1973, enseigne la littérature tchèque dans plusieurs universités (Rome, Padoue, Viterbe). Elle est l’auteur de sept livres de prose et de poésie, de nombreux essais littéraires, publiés aussi bien en tchèque qu’en italien, et de traductions du tchèque en italien.


Roman Rijka

Né en 1961, spécialiste de la Russie, de l’Ukraine et de la Roumanie  en particulier de la première moitié du XXe siècle, Roman Rijka est un passionné d’histoire. Il sera à Cognac pour animer des rencontrer et présenter sa trilogie publiée aux éditions Héloïse d’Ormesson : Les Sept Trains de l’impératrice, Les Champs cannibales, L’Empire des mille mots.


Daniel Riot

Né en 1946, Daniel Riot, Européen, journaliste, essayiste et conférencier, a été Directeur de la Rédaction européenne de France3 et a dirigé le cyberjournal européen Relatio. Il racontait et décryptait la plus belle des aventures politiques de l’histoire contemporaine en dialoguant avec Sandrine Kauffer. Il est décédé en 2008 des suites d’une longue maladie.


François Rivière

Romancier, essayiste et biographe, spécialiste d’Agatha Christie et de Patricia Highsmith entre autres, François Rivière est également critique littéraire et scénariste de bande dessinée (Le Privé d’Hollywood, Victor Sackville, Maître Berger…).
L’art narratif de Rivière atteint sans doute son sommet avec la série Albany (sur un dessin de Floc’h et éditée chez Dargaud) dans laquelle, inspiré par Agatha Christie et Alfred Hitchkock, il multiplie la mise en abyme de l’histoire. Il a aussi contribué à plusieurs journaux français.


Maria Merce Roca

Maria Merce Roca, née à Port-Bou, à la frontière de la France et de l’Espagne. D’origine catalane, elle est professeur de littérature et l’auteur de plusieurs romans, dont Basse Saison (1995) et Les Escaliers de Port-Bou (1997). Elle a publié à ce jour plus d’une quinzaine de romans, dont un pour la jeunesse, et elle est l’auteur de deux séries télévisées. En 2005 a été publié son roman Le dernier train aux éditions Métaillié.


Corinne Roche

Écrivaine française née en 1957 à Paris, Corinne Roche vit dans l’île d’Oléron. A vingt ans, son diplôme d’infirmière en poche, elle commence à voyager en Europe et en Afrique, et séjourne en Israël pendant 4 ans. Depuis janvier 2008, Corinne Roche a cessé son activité d’infirmière. Elle anime des ateliers musicaux dans un foyer pour personnes handicapées.
Elle est déjà l’auteur de plusieurs romans dont Une petite fée sur la planète, sélection du Grand prix des lectrices de Elle. Son dernier livre Mazel tov, mister Poullaouec ! (H. Ormesson) met en scènes les tribulations d’un breton en Terre sainte sous le ton de la comédie.


Pedro Rosa-Mendes

Né en 1968 au Portugal, sa carrière comme journaliste débute en 1988 à l’hebdomadaire Jornal de Coïmbra. En 1989, il commence à travailler pour le journal Público : il y travaille dans les sections de la culture et, à partir de 1996, dans la section internationale, où il s’est spécialisé dans les reportages, notamment sur le Zaïre, l’Angola, le Rwanda, l’Afghanistan, la Yougoslavie, pour lesquels il a reçu des prix. Pedro Rosa-Mendes a abandonné sa carrière de journaliste pour se consacrer maintenant à l’écriture.
Il a publié La Baie des Tigres, aux éditions Métailié (traduit du portugais par Jacques Thiériot).
Il a séjourné à Cognac en résidence d’écrivain en 2005.


Daniel de Roulet

Daniel de Roulet est l’auteur de plusieurs romans retraçant l’épopée atomique du 20ème siècle autour du destin de deux familles, l’une en Europe, l’autre au Japon. Il a travaillé lui-même comme ingénieur dans une centrale nucléaire.
Nouvel épisode de « La Simulation humaine », grande saga du nucléaire à laquelle il se consacre, Fusions raconte les jeux de pouvoir et d’argent générés par la bombe atomique. La bataille a lieu dans une tour, à Londres et met face à face deux femmes d’exception : Marthe, née à Téhéran à la fin des années 30; et Shizuko, née à Nagasaki le jour où la bombe atomique a rasé la ville.


Annelise Roux

Annelise Roux est née à Bordeaux en 1964. Diplômée en sciences politiques, elle étudie l’histoire de l’art et s’intéresse à l’ethnologie. Elle opte ensuite pour le journalisme et alterne ensuite postes à responsabilités et petits boulots très éloignés de sa formation initiale avant de se consacrer à l’écriture.
Ses admirations, très éclectiques vont de Dostoïevski à James Crumley, de Brautignan, Carver, Jim Harrison, René Char ou Stendhal à Maïakovski et annoncent déjà sa liberté de ton caractéristique. Ses trois premiers livres ont été publiés chez Gallimard, dans la Série noire, où, sans renier l’héritage du roman noir et du polar, elle s’emploie à en détourner les codes. Nouvelliste, essayiste et romancière, elle rejoint les éditions Sabine Wespieser en septembre 2009.


Gilles Rozier

Traducteur du yiddish et de l’hébreu, Gilles Rozier anime la Maison de la culture yiddish-Bibliothèque Medem, à Paris. Amoureux du yiddish, il a «découvert une littérature d’une richesse incroyable, ainsi que des vies d’écrivains superbes et tragiques ». Son roman D’un pays sans amour entremêle les destins de trois jeunes écrivains – Peretz Markish, Uri-Zvi Grinberg, Melekh Ravitsh – qui se croisent à Varsovie en 1922.  Comme l’auteur le dit lui-même, à eux trois, ils embrassent le destin des Juifs d’Europe au XXe siècle.


Jaroslav Rudis

Né en 1972, Jaroslav Rudiš est un auteur tchèque surprenant. Il a travaillé comme prof, DJ, manager d’un groupe de punk, journaliste.
La fin des punks à Helsinki est une ode mélancolique et ironique aux vieux rebelles d’Europe centrale où l’on rencontre Ole, ancienne star du punk est-allemand et gérant du bar Helsinki, et Nancy, une jeune punkette qui tient son journal. Un portrait sur un monde actuel en perte de repères.
A découvrir aussi : Alois Nebel, bande dessinée dont il est l’auteur, adaptée cette année au cinéma.


Mélanie Rutten

Elle a suivi des cours d’illustration avec Kitty Crowther après ses études de photographie et d’arts plastiques. Ses histoires constituent une plongée dans un univers peuplé d’une multitude de petits personnages. Parmi les thèmes abordés il y a la recherche de soi, les petites choses de la vie, le temps qui passe, comment prendre confiance en soi… , dévorez L’ombre de Chacun ou bien les histoires de Nour,Öko…, tous aux éditions MéMo.
http://www.melanierutten.com/actualite.php