F…

Yann Fastier

Yann Fastier est né en Charente-Maritime. Il a fait ses études à l’École des Arts décoratifs de Limoges entre 1983 et 1988. Depuis 1994, il est bibliothécaire jeunesse à la médiathèque départementale de la Haute-Vienne.
Passionné de bande dessinée et d’illustration depuis toujours, il trouve sa voie en découvrant la profusion et la richesse des albums pour enfants. Il est à ce jour l’auteur ou l’illustrateur d’une quinzaine de livres, pour les enfants comme pour les plus grands.


José Manuel Fajardo

Né en 1957 en Andalousie, journaliste et écrivain, il vit à Paris après avoir vécu au Pays basque espagnol. On dit de lui qu’il excelle à faire passer le grand souffle de l’aventure dans ses romans et essais. Il a notamment écrit Imposteur (Métailié, 2000), Les Démons à ma porte (Métailié, 2002, Prix Charles Brisset), et L’Eau à la bouche. Une histoire d’amour entre un cuisinier espagnol fils de communiste et une chanteuse-danseuse roumaine dont le père était persécuté par Ceausescu. Un roman qui ouvre l’appétit de vivre !
Prix Bouchon de Cultures 2011 : Mon nom est Jamaïca – Métailié – Traduit de l’espagnol par Claude Bleton.


Moris Fahri

Né en Turquie, proche du parti communiste et du poète Nazim Hikmet, Moris Farhi a du mal à jongler entre ses origines et ses convictions. Pendant les années 50, il fuit la persécution dont il fait l’objet en Turquie et émigre à Londres. Il avoue plus tard avoue plus tard que c’était pour se fuir lui-même. Il devient scénariste pour la télévision et édite conjointement de nombreux romans et recueils de poésie.
En treize histoires, autour de héros juifs, musulmans, arméniens, poméraniens et turcs, à l’image de la diversité ethnique du pays, l’auteur dresse un portrait de la Turquie, vingt ans après la création de la république moderne, du début de la Seconde Guerre mondiale à la fin des années 1950.


Dominique Fernandez

Écrivain, essayiste et grand voyageur, Dominique Fernandez obtient son agrégation d’italien en 1955, et devient docteur ès-lettres avec une thèse sur l’échec de Pavèse en 1968. En 1982, ce sera le prix Goncourt avec Dans la main de l’ange.
De ses nombreux voyages (Italie, Russie, Portugal, Brésil, Bolivie, Bohême, Syrie…) il a écrit des récits magnifiquement illustrés par le photographe Ferrante Ferranti. Il partage son temps entre la littérature et l’enseignement. Il donne régulièrement des articles à La Quinzaine Littéraire et au Nouvel Observateur.


Ferrante Ferranti

Né en 1960 d’une mère sarde et d’un père sicilien, Ferrante Ferranti a obtenu un diplôme d’architecte à Paris en 1985, avant de se consacrer vers la photographie. Il est l’auteur d’une œuvre singulière, forte : jeu d’ombres et de lumières, quête du sens caché sous les formes, invention d’un langage qui relie le soleil aux ruines, qui raconte l’arrêt silencieux devant la pierre comme les dérives enchantées de l’errance.
À partir de 1978, il connait ses premières photographies et ses premiers voyages en Italie, Grèce, Turquie, Égypte. Il vit à Paris mais consacre sa vie au Voyage. Photographe indépendant, ses portraits d’écrivains sont à l’agence Opale.


Jérôme Ferrari

Né en 1968 à Paris, Jérôme Ferrari, après avoir été professeur de philosophie au lycée international d’Alger, vit actuellement en Corse où il enseigne depuis 2007.
Il débute une carrière d’écrivain en 2001 avec un recueil de nouvelles, Variété de la mort et un roman, Aleph Zero. Auteur à la plume corrosive, Jérôme Ferrari s’inspire de la Corse, son lieu de résidence, pour écrire Balco Atlantico, paru chez Actes Sud en 2008. Avec son cinquième roman, Un dieu un animal l’écrivain évoque la guerre et le monde de  » l’ après 11 septembre « .


Sergio Ferrero

Né à Turin à la fin des années 20, Sergio Ferrero est l’un des grands romanciers italiens actuels et laisse une empreinte comparable à celle des auteurs anglo-saxons. Nourri de littérature anglaise classique, il possédait également une grande culture française : parlant à la perfection ces deux langues qu’il traduisait.
Figure importante de la scène italienne, réputé pour l’élégance envoûtante et la pénétrante beauté de sa prose, il a partagé son temps entre l’Italie et la France. Il est mort en été 2008.


Anne Fine

Anne Fine est née à Leicester en 1947. Ses romans, caractérisés par une insolence et un humour dévastateurs, ont été acclamés par la critique. Madame Doubtfire notamment, a été porté à l’écran et a connu un immense succès. Elle a été désignée en 2001 comme « Children’s Laureate » au Royaume-Uni, devenant ainsi ambassadrice de la littérature de jeunesse pendant deux ans.


Manfred Flügge

Découvrez le 1er Lauréat du Prix Jean Monnet du dialogue européen : l’auteur allemand, Manfred Flügge, grand connaisseur des lettres françaises, dont il est quelquefois le traducteur. Spécialiste de l’écrivain Franz Hessel, il s’est également attaché à la figure du fils de ce dernier, Stéphane Hessel, à qui il a consacré un essai paru en français chez Autrement. Il est par ailleurs l’auteur d’une biographie de Heinrich Mann rédigée en français Le bleu des anges. Dans ce récit, on découvre la vie de Heinrich Mann et sa relation à la France qui fut déterminante pour ses idées littéraires.

Prix Jean Monnet du Dialogue Européen 2014 : Le bleu des anges – Grasset


Peter H.Fogtdal

Peter H.Fogtdal est né en 1956 au Danemark. Son parcours est aussi éclectique que son oeuvre : animateur radio, astrologue, puis formateur, il est aussi un écrivain célèbre pour ses romans à fort contexte historique. S’attachant à décrire les destins individuels – aussi bien d’anonymes que de « grands » de ce monde comme le roi Frederik IV de Danemark – il porte un regard analytique sur les conflits internationaux, comme ici l’Occupation du Danemark par les nazis.
En lien avec le Front Chantilly (Prix 2005 des Ambassadeurs Francophones du Danemark), Le rêveur de Palestine est l’histoire incroyable et quasi-véridique d’un juif né en Palestine en 1900 qui durant la 2nde Guerre mondiale se lie d’amitié avec un officier S.S en mission dans le Jutland.


Guy Fontaine

Guy Fontaine a codirigé avec Annick Benoît-Dusausoy Lettres européennes : manuel d’histoire de la littérature européenne, ouvrage collectif auquel participent plus de deux cents universitaires de toute l’Europe et qui permettra de connaître les racines, l’histoire, l’actualité de la production littéraire de l’Europe.


Gilles Fonteneau

Gilles Fonteneau découvre le goût des horizons et de l’aventure dans les bocages vendéens de son enfance. Aboutissement de son rêve, il rejoint l’équipe du commandant Cousteau. Il participe à des explorations scientifiques dont une qui l’a conduit sur les traces des anciens colons huguenots français en Floride et qui a conduit au livre Sur les traces des Huguenots de Floride – Expéditions en Charenta 1562-2007. Dans ce livre, il retrace avec passion et suspense les incroyables et terrifiantes aventures des expéditions huguenotes en Floride entre 1562 et 1564, soit juste soixante-dix ans après que Colomb eut découvert l’Amérique.


Vincent Fortemps

Auteur de Cimes, Vincent Fortemps est repéré par le metteur en scène chorégraphe François Verret, et participe à un documentaire pour Arte. S’ensuit une collaboration sur deux spectacles, Chantier Musil et Contrecoups. À l’occasion du premier, il crée, avec ses complices de “La Cinémécanique”, un dispositif pour réaliser et projeter ses dessins. Son livre Par les sillons parle de l’attachement à la terre comme les livres précédents avaient montré le goût de la mer et du ciel.


Eric Fottorino

Eric Fottorino, directeur du journal Le Monde, est l’auteur de plusieurs romans aux éditions Gallimard dont Baisers de cinéma couronné par le Prix Fémina. Après L’homme qui m’aimait tout bas, hommage à son père adoptif, Eric Fottorino, dans Questions à mon père, raconte sa relation avec son père biologique : une belle et tendre réflexion sur la filiation et l’identité, un portrait tout en justesse d’un homme sur les traces de sa mémoire.


Chloé Francisco Trenti

Née à Charleroi en Belgique, artiste peintre et illustratrice, Chloé Francisco Trenti vit à Venise. Elle est aussi sculpteur et elle parle japonais. Par ses aquarelles abstraites et ses collages figuratifs, elle crée un univers qui lui est propre, à l’architecture subtile, plein de lumières délicates mais aussi de tendresse et de malice…
Elle a été l’illustratrice du visuel 2009 de LITTERATURES EUROPEENNES COGNAC.


Nikolaj Frobenius

Cinéaste et écrivain né à Oslo en 1965, il a étudié au  » London Institute of Screenwriting », écrit des romans, des pièces de théâtre et des scripts de films, comme par exemple celui du thriller « Insomnia » (l’original norvégien aussi bien que le récent remake américain avec Al Pacino) ou « Øyenstikker » de Markus Holst (dont la musique est écrite par Magne Furuholmen du groupe A-ha).
Après son roman Le valet de Sade, il s’attaque avec brio à l’univers fantastique d’Edgar Allan Poe et met en scène deux personnages fascinés par Poe : le critique littéraire Rufus W.Griswold et Samuel Reynolds, esclave en cavale et ami d’enfance de Poe.
Le mythe selon lequel le célèbre écrivain américain serait mort avec le nom de Reynolds sur les lèvres trouve ici une effroyable origine…
Prix Jean Monnet des Jeunes Européens 2011 : Je vous apprendrai la peur – Actes Sud – Traduit du norvégien par Vincent Fournier.


Jean-Louis Frot

C’est en homme d’action plus qu’en homme politique que Jean-Louis Frot a fait changer Rochefort dont il a été le maire de 1977 à 2001. Dans ce livre Rochefort, trente ans de passion, on découvre l’homme qui donna tant de son intelligence et de son énergie pour que Rochefort retrouve sa fierté et son dynamisme.


Marcin Frybes

Marcin Frybes est mathématicien et sociologue, membre associé au CADIS EHESS/CNRS depuis 1984. Il enseigne la sociologie au Collegium Civitas à Varsovie.
Le livre France Pologne de A à Z, Noir sur Blanc (Collectif dirigé par Bronislaw Geremek et Marcin Frybes), a pour objectif de relater les relations franco-polonaises dans l’imaginaire contemporain des Français, avec une préférence pour le XXe siècle et les relations dans le domaine de la culture. C’est donc une somme d’informations, de connaissances et de réflexions sur ces relations qui est proposée à une  » relecture critique et documentée « .


Gilles Fumey

Gilles Fumey est maître de conférences en géographie à l’Université de Paris IV Sorbonne. Il est aussi professeur de géographie à l’Institut de formation des maîtres de l’académie de Paris. Ses recherches replacent l’alimentation dans des problématiques géoculturelles. Il est président de l’association des Cafés géographiques qui organisent aussi des voyages et des repas géographiques pour connaître les pays par leurs cuisines.
Avec Olivier Etcheverria, il est notamment l’auteur de Atlas mondial des cuisines et gastronomies aux éditions Autrement. Sa bibliographie s’étend à de nombreux articles, des contributions ou des directions d’ouvrages et la rédaction de ses propres ouvrages, toujours liés à l’alimentation et la géographie.